Ancienne Epreuve de Mathématiques au BAC Mali 2019 série TSE et STI PDF téléchargement gratuit. Baccalauréat du Mali, sujet de Mathématiques année 2019; série TSE et STI.

Comment est l'éducation en Afrique ?

Parmi toutes les régions, l'Afrique subsaharienne a les taux les plus élevés d'exclusion de l'éducation. Plus d'un cinquième des enfants âgés d'environ 6 à 11 ans n'est pas scolarisé, suivi par un tiers des enfants âgés d'environ 12 à 14 ans.

Si des mesures urgentes ne sont pas prises, la situation empirera certainement, car la région fait face à une demande croissante d’éducation en raison de l’augmentation constante de sa population d’âge scolaire.

L’éducation en Afrique est une priorité majeure pour l’UNESCO et l’ISU. En réponse, l’ISU élabore des indicateurs pour aider les gouvernements, les donateurs et les partenaires des Nations Unies à mieux relever ces défis. Par exemple, l’ISU observe dans quelle mesure les écoles manquent d’équipements de base comme l’accès à l’électricité et à l’eau potable, tout en faisant un suivi sur les conditions de scolarité – de la disponibilité de manuels scolaires à la taille moyenne des classes et la prévalence des classes multigrades. Avec sept pays sur dix étant confrontés à une pénurie aigüe d’enseignants, l’Institut produit également un ensemble de données sur leur formation, leur recrutement et leurs conditions de travail.

Les epreuves du BAC, Probatoire et bien d'autres examens pour une bonne perfomance aux examens de fin d'année

l'objectif de l'examen blanc est d'entraîner le candidat face à des situations réelles auxquelles il devra faire face lors du passage de l'épreuve officielle.

Le système éducatif malien

Le système éducatif malien, dont les objectifs ont été définis sous la présidence de Modibo Keïta, connaît une profonde évolution ces quinze dernières années avec l’augmentation de la scolarisation des enfants. Le taux brut de scolarisation en 2001/2002 était de 64.5 % (75 % pour les garçons, 54 % pour les filles).

Malgré une politique faisant appel au secteur privé et une implication importante des ONG, le système éducatif malien reste confronté à de nombreuses difficultés : retard dans la scolarisation des filles, manque de moyens (infrastructures, manuels scolaires, personnel) dû notamment aux restrictions budgétaires imposées par les institutions internationales, classes surchargées, abandons fréquents.

À côté du système classique se développent d’autres formes de scolarisation comme les clos d’enfants pour les plus jeunes ou les médersas.

L’organisation du système éducatif au Mali

Enseignement préscolaire

L’enseignement préscolaire dans les jardins d’enfants est peu développé au Mali. En 1997/1998, le taux de scolarisation y était de 1,74 % (1,69 % pour les filles et de 1,80 % pour les garçons).

Enseignement fondamental

L’éducation fondamentale est constituée depuis 2010 par un cycle unique de 9 ans. Un décret adopté en conseil des ministres le 7 avril 2010 a modifié le décret n°57/PG –RM du 20 avril 1970 organisant l’enseignement fondamental en deux cycles : un de six ans (de la 1re à la 6e année) et un de trois ans (7e à 9e année) avec le passage du certificat de fin d’études du premier cycle de l’enseignement fondamental, donnant l’accès au second cycle.

En neuvième année, les élèves passent le diplôme d’études fondamentales (DEF).Il comporte des épreuves de français, physique-chimie, d’anglais et de mathématiques et, depuis 2010, d’histoire, de géographie, de sciences naturelles, d’éducation civique et morale et d’éducation physique et sportive. En juin 2005, 103 110 candidats étaient inscrits au DEF.

Enseignement secondaire

L’enseignement secondaire se partage entre l’enseignement secondaire général dans les lycées de la 10e à la 12e année, caractérisé par le baccalauréat et l’enseignement secondaire technique, caractérisé par un baccalauréat technique.

L’enseignement technique a été institué par le décret du 26 novembre 1969 portant statut du Lycée technique de Bamako. Trois séries ont été créées : « Technique économie »(TE), « Technique génie civil » (TGC) et « Technique industrie » (TI).

La réforme de 2010-2011, créé une dixième année commune à l’ensemble des séries, l’orientation se faisant à l’entrée de la onzième année. Le programme de la dixième année couvre quatre domaines de compétence :

  • Mathématiques sciences et techniques (MST) comprenant les mathématiques, la physique et chimie, l’histoire et géographie, le dessin technique, la statistique, l’économie, l’informatique, la science de la vie et de la terre ;
  • Langues et communication (LC) comprenant le français (technique d’expression), la langue vivante I (anglais et arabe), les langues vivantes II (anglais, allemand, arabe et russe) et les langues nationales ;
  • Développement de la personne (DP), comprenant l’éducation civique et morale (ECM) et l’éducation civique et sportive (EPS) ;
  • Orientation professionnelle (OP), comprenant les travaux pratiques.

En onzième et douzième années, les élèves se spécialisent et ont le choix entre deux séries :

  • La série « Sciences et technologiques de gestion » (STG) avec 2 spécialités, comptabilité et finances (CF) ou gestion et commerce (GCO) ;
  • La série « Sciences et techniques industrielles » (STI) avec 6 spécialités, génie mécanique (GM), génie civil (GC), génie minier (GMI), génie énergétique (GEN), génie électronique (GELN), génie électrotechnique (GEL).

En janvier 2012, il existe deux lycées techniques au Mali, celui de Bamako et celui de Ségou. Deux autres sont en construction à Sikasso et Sévaré.

L’enseignement supérieur

L’enseignement supérieur au Mali est le secteur de l’éducation qui est sous la tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. L’université de Bamako, qui est l’une des plus jeunes universités de l’Afrique occidentale, a ouvert ses portes en 1996.

Pour résorber les difficultés récurrentes auxquelles l’enseignement supérieur était confronté à savoir les effectifs pléthoriques, le deficit d’enseignants, le chevauchement des années universitaires, le manque de support administratif et pédagogique. En juillet 2011, des reformes ont été entreprises pour aboutir à la création de plusieurs entités d’université en divisant l’université de Bamako qui regroupait dans le temps toutes les facultés. Ainsi par le conseil des ministres sur la proposition du ministre de l’enseignement supérieur d’alors Siby Ginette Bellegarde, l’université de bamako a été scindée en quatre universités.

Epreuve de Mathématiques au BAC Mali 2019 série TSE et STI PDF

Laisser un commentaire